Musique exotisme et orientale

La musique orientale commence à acquérir une présence plus importante au XIXe siècle. C’est la période qualifiée “d’orientaliste” en Europe. Les langues, les arts dont les musiques, bref tout ce qui vient d’Orient fait sensation.

Diversité de la musique orientale

La musique orientale s’étend à un nombre considérable de pays tels que : la Turquie, l’Égypte, l’Algérie, le Maroc, la Tunisie et même l’Espagne où une vaste période historique est imprégnée de la tradition arabe.

La vague “orientaliste” qui déferle sur l’Europe coïncide avec l’expédition de Napoléon Bonaparte en Égypte. Cet événement s’est déroulé en 1798. Ce que l’on appelle “orientalisme” touche la France, mais aussi l’Italie et l’Allemagne. Il s’agit d’une ambiance, d’une diffusion de cette culture.

Une étape majeure surviendra pendant le XIXe siècle lorsque cette vague orientale touche également la Russie. L’évolution des thèmes des œuvres musicales écrites par de nombreux compositeurs est intéressante :

  • D’abord, il faut citer Hector Berlioz. L’orientalisme se manifeste dans les œuvres musicales que ce Français réalise entre 1825 et 1826. L’on parle de la Révolution grecque.
  • Ensuite, il faut mentionner le Français Charles Gounod. Il composera en 1862 l’opéra intitulé la Reine de Saba.
  • Enfin, l’orientalisme se manifeste chez plusieurs autres compositeurs tels que Rimski-Korsakov, qui composera la suite symphonique Sheherazade en 1889. Cette vague orientale se manifestera également chez Maurice Ravel dans l’ouverture Shéhérazade écrite en 1898.

L’orientalisme pendant l’exposition universelle de 1889

L’exposition universelle tenue dans la capitale française a permis à des compositeurs tels que Claude Debussy de découvrir à la fois des musiques et des instruments Indonésiens. Parmi eux, le gamelan de Java.

Le gamelan est en quelque sorte un mini-orchestre composé de métallophones, de xylophones, de tambours, de gongs, de carillons et de flûtes. Le gamelan permet d’obtenir une vaste gamme de timbres, de résonances, d’harmoniques. L’utilisation du gamelan permettra aux compositeurs d’explorer de nouveaux territoires sonores. Ces derniers sont construits en opposition par rapport au courant romantique.

La composition musicale typique de la période orientaliste se manifeste essentiellement par l’inclusion. Autrement dit, les compositeurs prennent les influences venues de cette partie de la planète pour enrichir les œuvres produites en liant la culture occidentale et celle venue d’orient. L’orientalisme est comme une couche supplémentaire ajoutée sur ou sous la culture d’Europe. Certains décriront cette période en parlant de tissage utilisant les deux cultures comme des fibres.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


mh-purity-lite